Regards croisés entre Espace Entreprise et la CCI Hérault sur leur partenariat.

À la suite du partenariat entre Espace Entreprise et la CCI Hérault pour les entrepreneurs du territoire, Nicolas Dulion et Ingrid Pérez se livrent sur leurs parcours respectifs, leurs services et leurs visions de l’entreprenariat. Regards croisés à découvrir sans plus attendre dans cette interview ! 

Bonjour Ingrid Pérez, en tant que Responsable Création à la CCI de l’Hérault, pouvez-vous présenter votre parcours ?

Ingrid Pérez : Bonjour à tous, je suis titulaire d’une formation universitaire en entreprenariat, j’ai travaillé quelques années dans le privé en tant que responsable administrative de région et ensuite j’ai eu un poste de cadre territoriale au conseil régional. Cela fait maintenant un peu plus de 15 ans que je travaille à la CCI.

J’ai intégré la CCI en tant que conseillère, à l’époque, ce qui m’a permis d’être au contact avec les commerçants et tout le secteur touristique et cela fait quelques années maintenant que j’ai le poste de responsable du service création d’entreprise (tout d’abord sur le site de Sète). Il faut savoir que le site de la CCI Hérault a été restructuré en 2017 puisqu’avant nous avions une CCI à Sète, Béziers et Montpellier, puis tout à fusionner en 2017 et depuis, j’ai l’opportunité de venir travailler ici à Montpellier et j’occupe le poste de responsable service création transmission reprise depuis maintenant 3 ans.

Bonjour Nicolas Dulion, vous êtes le gérant d’Espace Entreprise, pourriez-vous nous en dire plus sur votre parcours ?

Nicolas Dulion : Bonjour à tous, au niveau du parcours je suis un pur produit issu de la formation montpellieraine, comme Ingrid, je suis issu de Moma, ça s’appelait l’ISEM à l’époque. J’ai fait un master 2 création d’entreprise avec la particularité que ma création d’entreprise était mon stage de fin d’étude. Je n’ai jamais été vraiment salarié depuis la fin de mes études.

Je suis passionné d’entreprenariat, mon mémoire de fin d’étude portait sur les aides et appuis création développement à la création d’entreprise. J’ai toujours été dans ce milieu-là avec diverses sociétés, toujours orienté B2B et sur les entreprises. En 2008, j’ai commencé à crée un premier bâtiment côté millénaire à Castelnau sur le Parc Mermoz et suite à ça, ça m’a permis de continuer à aider les entreprises avec tous les services que l’on propose afin de variabiliser leurs charges fixes, c’est-à-dire qu’on ne démarre avec beaucoup de charges. On démarre léger et on fait croitre au fur à mesure. Et seconde étape à Garosud où j’ai construit le centre en 2015, puis une extension en 2017, ce qui en fait le plus grand centre d’affaires d’Occitanie.

Quel est le rôle de la CCI auprès des entreprises et en quoi votre accompagnement est-il bienveillant ?

Ingrid Pérez : La CCI, par définition, a pour cœur de métier d’accompagner l’entreprise dans toutes ses étapes de la vie. Que ce soit du projet jusqu’à la transmission d’entreprise puisque nous avons un service CFE (centre formalité d’entreprise) qui permettra d’immatriculer l’activité au moment du lancement. Ensuite un service qui va accompagner tout ce qui est développement de l’entreprise dans différents secteurs d’activité qui dépend de la CCI. Un service financement qui va aider restructurer la partie financière et  aller mobiliser les financements nécessaires pour l’entreprise et ensuite le service transmission qui va accompagner le futur cédant s’il souhaite partir à la retraite ou changer d’activité professionnel.  Le côté bienveillant ressort au travers de toutes ces étapes là puisque notre mission est d’aider le chef d’entreprise dans le cadre de toutes ses démarches que ce soit administrative ou autre. On a un rôle de facilitateur au quotidien. Chaque créateur à partir du moment où l’activité va dépendre de la CCI peut venir nous rencontrer et on adaptera l’offre proposer en fonction de leur besoin.

Pour ceux qui vous découvrent, pouvez-vous les informer sur les prestations dont ces entrepreneurs pourraient bénéficier en vous rencontrant ?

Nicolas Dulion : Nous c’est la suite du parcours des entrepreneurs, nous c’est plus la partie lieu sur lequel il va se trouver. A la CCI ça lui permet de bien structurer tout ce qui est organisationnel et nous c’est la partie plus physique. Il peut mettre son siège chez nous ce qui permet de lui d’éviter beaucoup de difficulté, à domicile ce n’est pas forcément autorisé, c’est limité à deux ans, il y a certaines contraintes. Ça lui permet d’avoir un lieu professionnel sur lequel il peut communiquer puisque maintenant avec google map en quelques secondes on peut voir que la personne se trouve dans une résidence, il a perdu le client avant même de savoir qu’il aurait pu l’avoir.

C’est un frein au professionnalisme, donc nous on apporte ce professionnalisme, on apporte ce lieu où il peut louer un bureau s’il en a besoin. Il pourra louer un bureau à l’année si son chiffre d’affaires lui permet, il pourra aussi louer une salle de réunion que s’il en a besoin. Il ne paiera que s’il l’utilise. S’il a besoin de recevoir un client et que cela ne nécessite pas un bureau, il pourra prendre un café dans notre espace coworking gratuit, il passe la matinée,  il travaille et comme ça, ça lui permet de voire d’autres entrepreneurs parce que une des difficulté des chefs d’entreprise au démarrage c’est qu’ils sont un peu seul au monde et l’idée de faire un endroit où il y a beaucoup d’entrepreneurs, beaucoup de chef d’entreprise, c’est pour qu’il puisse être moins seul. Le Club LR est là aussi pour ça mais on en discutera ultérieurement.

Pouvez-vous nous parler du partenariat entre Espace Entreprise et la CCI ?

Ingrid Pérez : Il nous a semblé cohérent de mettre en place ce partenariat là puisqu’il y a un fil conducteur logique qui se fait naturellement entre nos activités car on est quand même très complémentaire et c’est vrai que le fait que la CC accompagne aujourd’hui énormément les micro entrepreneurs et il était intéressant de profiter de ce partenariat et de mettre en avant une offre qui répondre au besoin de cette population-là.

Nicolas Dulion : Je connais très bien la CCI puisque j’y étais y’a quelques années en tant qu’élu. Ce qui est super avec la CCI c’est qu’il y a des très belles ressources et qui ne sont pas forcément connu des jeunes entrepreneurs et des jeunes créateurs. lls ont cette ressource qui pour beaucoup d’actions sont gratuites, pour d’autres il faut qu’il participe, c’est aussi important de participer car ça met aussi une idée sur la valeur des choses. Mais il y a beaucoup d’actions gratuites qui sont faites pour les accompagner, pour les aider et très souvent ils sont seuls alors qu’ils pourraient ne pas l’être. Moi ça me fait très plaisir de pouvoir faire en sorte que les entrepreneurs trouvent réponses à la question et en même temps que la CCI remplisse ce qu’elle fait. En plus il y des personnes véritablement impliquées qui ont envie de le faire et ça fait très plaisir de pouvoir mettre en liaison ces deux personnes qui parfois ne se côtoie pas assez puisqu’ils se disent que la CCI ce n’est pas pour moi alors que oui c’est pour lui !

En tant que responsable création, pouvez-vous nous expliquer plus précisément le rôle de votre service ?

Ingrid Pérez : Dans le cadre du service nous accompagnons deux types de cibles. On accompagne les futurs créateurs d’entreprise avec un parcours en anté-création, avant l’immatriculation. La personne qui va nous rencontrer aura un conseiller référent qui va l’accompagner dans le cadre de toute ces étapes que ce soit du passage de l’idée au projet et ensuite pour structurer le projet jusqu’au financement. Nous avons également un parcours qui va commencer après l’immatriculation de l’entreprise après que le nouveau chef d’entreprise soit passé dans notre centre de formalité. Là, on aura possibilité d’accompagner le jeune dirigeant sur les trois premières années d’activité avec un conseiller unique qui répondra à ses problématiques. Soit nous savons répondre à ses problématiques soit nous allons chercher les réponses ou faire appel à des partenaires comme vous.

Nous avons aussi l’opportunité de proposer à la personne des ateliers en fonction des besoins qu’elle rencontre en tant que nouveau chef d’entreprise. Cela peut être sous forme d’ateliers comme on a déjà pu faire chez Espace Entreprise (Acquérir ses premiers clients, analyser son premier bilan, etc.) Nous on propose ces deux parcours là qui sont à la fois des parcours d’accompagnent individuelles et des ateliers collectifs en fonction des besoins qu’a la personne à ce moment-là.

Dans le but de développer l’entrepreneuriat collaboratif et solidaire, vous avez créé le Club LR, pouvez-vous nous expliquer son rôle et son utilité sur le territoire local ?

Nicolas Dulion : Le Club LR à la base a été mis en place parce qu’on aime bien que les entrepreneurs se rencontrent et échange et petit à petit c’est devenu un endroit où les personnes apprennent à pitcher et on se rend compte souvent que c’est pas évident de présenter sa société en peu de temps. C’est pour ça qu’on met une minute un peu comme le pitch elevator. Parce que si on n’arrive pas à expliquer ce qu’on fait en une minute, c’est qu’on ne sait pas ce qu’on fait et si on sait pas ce qu’on fait le problème c’est pas le pitch, c’est déjà : c’est quoi ton métier ? Puisque si on a besoin de plus pour dire ce que ‘on fait, la personne va retenir une partie de ce qu’on a dit et est-ce qu’elle va retenir la bonne ? On n’en est pas sûr. On a vu des exemples fabuleux dans nos Clubs LR, où des personnes n’ont même pas terminé la première minute et après ont gagné le concours du pitch.

Puisqu’on fait un concours pour donner au personne l’envie de progresser. Pourquoi c’est important ? Parce qu’on va pitcher devant 50/80 personnes, on a un petit peu d’appréhension, une fois qu’on a pitché en faisant un peu des choses différentes pour gagner. Après quand on ira voir une personne et que ça sera vraiment important on aura déjà réduit l’appréhension à expliquer notre projet ; c’est pour ça que c’est assez intéressant et ensuite on termine avec un cocktail convivial où on continue les échanges. Le business entre les personnes ne se fait pas parce qu’on va jeter des cartes de visites par la fenêtre. Il va se créer parce qu’on a envie et qu’on apprécie la personne ? Nous notre cœur c’est ça, c’est que les personnes s’apprécient et connaissent l’éco système. Souvent le Club LR c’est la porte d’entrée vers les autres réseaux. Chez nous, tout le monde est là pour parler à tout le monde. C’est un principe.

Espace Entreprise s’engage véritablement dans la vie des entreprises de la région, en quoi est-ce objectif pour vous ?

Nicolas Dulion : Parce que personnellement l’entreprenariat c’est ma vie. Moi j’ai toujours été entrepreneur, j’aime les entrepreneurs, et m’intégrer pour permettre que le tissu économique soit là, faire en sorte que les personnes se rencontrent est une vraie passion. Plutôt que d’aller chercher très loin une prestation, on va la chercher à côté.  Si tout le monde va chercher son prestataire à côté, l’économie reste là et on fait tourner l’écosystème. On a toute la ressource ici pour faire de la valeur et qu’on fasse en sorte que les personnes se connaissent travail entre elles et indirectement qu’on grandisse tous.

Quelles seront les prochaines actions réalisées avec Espace Entreprise durant l’année 2022 ?

Ingrid Pérez : Nous souhaiterions proposer un programme d’atelier qui reste encore à définir mais à priori on partirait sur des thèmes d’actualités, des thèmes englobant la mise en place d’une stratégie commercial qui est essentiel en cas de lancement d’activité. Et également un atelier sur  savoir bien définir sur son modèle économique au moment du lancement.

Vous avez le mot de la fin

Ingrid Pérez : J’ai été ravi de pouvoir faire cette présentation-là, si y’a des besoins n’hésitez pas à vous rapprocher de la CCI sur le site de la CCI https://herault.cci.fr/

Nicolas Dulion : Moi je dis aux entrepreneurs de venir nous voir même avant de créer, vous faites comme si vous existez vous parlez à des personnes, ça permet de tester votre idée et de voir ce que d’autres chefs d’entreprise ressente et de commencer à vous intégrer dans cet environnement. Pour certains c’est nouveau pour eux et vous verrez que les chefs d’entreprise c‘est pas ce qu’on voit à la télé , c’est pas la World Company et que c’est intéressant de venir nous voir et d’échanger avec nous.

Retrouvez l’intégralité de l’entretien en vidéo

Nos articles récents

Mid-Work du Club LR, 25 mai 2022

Mid-Work du Club LR, 25 mai 2022

 Mid-Work du Club LR, mercredi 16 mai.Le Club LR, réseau d’affaires dédié aux professionnels de l'Hérault, vous invite à son « Mid-Work Entrepreneurs », le mercredi 25 mai 2022, de 12h à 14h, Espace Entreprise Garosud. Je réserve ! Après les présentations : On se...

Afterwork Club LR – 14 avril 2022

Afterwork Club LR – 14 avril 2022

Le Club LR, réseau d’affaires dédié aux professionnels de l’Hérault, vous invite à son « Afterwork Entrepreneurs », le jeudi 14 avril 2022 à 19h à Espace Entreprise Garosud.La performance et la croissance d’une entreprise nécessitent un outil important mais parfois...